Houffalize 2012 avec le Team CFR (Acte 3)

C’est le grand jour, les rues d’Houffalize sont remplies de spectateurs se dirigeant vers le parcours pour y trouver la meilleure place, le tout dans une ambiance festive et bon enfant.
Le nouveau parcours de la Coupe du Monde a très clairement été modifié pour faciliter la retransmission TV et c’est également au profit du spectacle est des spectateurs car, sur un tour, on peut voir passer un coureur environ 5 fois en se déplaçant un peu.



Les conseils que nous avaient prodigués Jeremiah et Martin Vendredi nous ont permis de voir là où certaines rideuses gagnaient ou perdaient du temps. Pour l’histoire, Catherine Pendrel s’impose devant Julie bresset et Maja Klowcokza.

Vint enfin le moment tant attendu avec la course Elite Hommes. La bonne nouvelle c’est que le temps se maintient toujours, il fait gris et froid mais pas de pluie ! La mise en grille se fait sur le start le long de l’arsenal et on peut déjà sentir la concentration des coureurs tant ils sont silencieux. Le départ est donné à 14h00 pour 1 start loop et 5 tours d’environ 5km.


Je me place aux abords du parcours en privilégiant les sommets de côtes ou les zones techniques car ce sont les endroits où les coureurs passent « lentement » même si comme je le disais plus haut, le parcours permet de voir les coureurs plusieurs fois.

On retrouve vite les acteurs habituels de la Coupe du Monde qui se détachent avec Nino Schurter et Julien Absalon aux avant-postes suivis par Marco Fontana, Manuel Fumic et Burry Stander. Jaroslav Khulavy n’a pas l’air en forme et ne semble pas en mesure de revenir sur la tête de course. Julien Absalon réussira à augmenter le ryhtme dès le 3ème tour pour finir en solo et c’est finalement dans cet ordre que l’arrivée sera jugée avec une bagarre qui aura longtemps duré pour la 4ème place entre Fumic et Stander. Martin Gujan et Jeremiah Bishop terminent quant à eux à la 17ème et 61ème place.
Julien Absalon

Nino Schurter

Marco Fontana
Manuel Fumic
Martin Gujan

Robby De Bock, GoodFighter Hollandais, a lui aussi réalisé une très bonne course, il a roulé avec Jeremiah Bishop et ils terminent respectivement 62ème et 61ème. Pour info, pour participer à la course Elites, il fallait avoir assez de points UCI, c’est-à-dire avoir déjà réalisé des bonnes places  sur des courses telles que Coupe du monde, Coupes Nationales …autant dire que ce n’est pas ouvert à tout le monde !

Robby et Jeremiah à la lutte

A l’arrivée on pouvait voir le bonheur de Manuel et Marco se serrant dans leurs bras, satisfaits l’un pour l’autre du résultat. Nul doute que leur contre-performance du Vendredi soir a du les motiver à se surpasser aujourd’hui. Sur le podium, toujours cette même joie affichée, contrairement aux « cyborgs » de Scott et Specialized derrière leurs lunettes noires…
Le public rassemblé au pied du podium

Le podium de cette 2ème manche de Coupe du Monde
 
Cerise sur le gâteau, mais nous ne le savions pas à ce moment-là, avec ce résultat, le Team Cannondale Factory Racing est devenu n°1 au classement des teams de la Coupe du Monde. Malheureusement pour Marco, Manuel, Martin et Jeremiah, ils n’ont pas pu gouter au podium à cause d’un erreur de l’UCI ayant attribué ce classement au Team Specialized… L’erreur sera réparée dans la soirée sur le site internet de l’UCI pour le plus grand bonheur de Daniel, le Team Manager.

De retour au paddock, l’ambiance sur le stand Cannondale contrastait fortement avec les autres teams, le public amassé sous la tente en était le symbole. Tout le monde voulait partager la joie de Marco et Manuel. C’est d’ailleurs Marco et Daniel qui distribuaient eux-mêmes de la bière au public pendant que Manuel improvisait une danse traditionnelle Alsacienne avec Guillaume Koch !
Ambiance...

Keegan, auteur d'un podium sur la course Juniors, félicite Marco

Petit à petit les coureurs se mirent sur les rouleaux mais même pendant le décrassage ils restaient accessibles comme ici avec Jeremiah Bishop qui parle de sa course avec Lionel Vujasin, GoodFighter Belge. 



Toutes les bonnes choses ayant une fin, Marco et Manuel vinrent nous saluer individuellement avant de s’envoler vers Londres pour effectuer de nouveaux tours de roue sur le parcours olympique. Après s’être salués entre Goodfighters, chacun s’en alla avec des souvenirs pleins la tête …

Comme je  restais sur place le soir avec les gars de Cannondale, j’eus le droit en bonus au démontage du paddock en filant un coup de main au staff pour démonter la structure. Pendant que Giacomo finissait de nettoyer les vélos, tout le monde s’activait pour démonter le mécano géant que constituait le stand. 

Guillaume, Arnaud, le staff, moi ... Tout le monde s'y met

0 commentaires:

Pinterest Blogger Template